Retour d’expérience du Portugal

Dans le cadre du projet Erasmus+ d’échanges transnational de bonnes pratiques Forest’Ed, sur l’éducation à l’environnement, Forêt Modèle de Provence et ses partenaires étaient du 9 au 11 mars 2022 au Portugal, pays du chêne-liège (où il faut d’ailleurs une autorisation avant de pouvoir en couper un !).

Le dernier jour de cet échange, a été l’occasion de visiter une station d’expérimentation avec certains arbres uniques.

Petit retour historique…

En 1933, Joaquim Vieira Natividade a établi un champ expérimental (voir plan de répartition de cette station ci-dessous) avec des chênes et des genres apparentés, à Mata Nacional do Vimeiro, au Portugal. Cette zone expérimentale comprend les seules parcelles portugaises avec l’hybride Quercus x hispanica ‘Lucombeana’ (Quercus cerris x suber), les graines provenant des jardins botaniques de Cambridge.

En 1962-1965, leur progéniture a été incluse dans cette zone. Ces parcelles intègrent une ressource génétique forestière ex situ, représentant une population unique pour comprendre la structure, la fonction et l’évolution du génome (génomique) et son expression génique. Sur cette base, deux projets ont été développés avec ce matériel végétal. Le premier était axé sur la recherche de la base moléculaire responsable de la variation du liège et l’autre sur des études génétiques d’association. L’objectif de ce travail est de permettre l’accès et le partage des connaissances sur ce matériel génétique conformément à ce qui est établi par la FAO dans le rapport sur l’état des ressources génétiques forestières dans le monde. Des informations sur ces hybrides sont disponibles dans le référentiel PANGEA.

On vous propose de découvrir quelques spécimens en photos ci-dessous :

Aucune description disponible.
Une levée de liège sur un des arbres tests.
Aucune description disponible.
Le houpier de l’hybride.
Aucune description disponible.
Une couche de liège de moindre épaisseur.
Aucune description disponible.
Aucune description disponible.
La plantation.
Aucune description disponible.
Un chêne-liège n’ayant plus été levé depuis au moins 60 ans.
Aucune description disponible.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.