La levée de liège 2020 (point d’étape)

C’est une année atypique que nous vivons tous, et dans ces conditions, la levée de liège en subit forcément les conséquences. Cependant, les acteurs principaux du département ont commencés leur campagne. Petit tour d’horizon.

L’ASL Suberaie Varoise, créée en 1991, regroupant des propriétaires forestiers et gérant un peu plus de 10 000 hectares de forêt a commencé sa levée le 16 juin. L’objectif de cette année : 130 tonnes, dont la nouveauté, 20 tonnes seront levées en forêt domaniale, en partenariat donc avec l’ONF. La levée sera entièrement vendue envers Diam, bouchonnier français, numéro 2 mondial, produisant 2,3 milliards de bouchons par an ! Diam et l’ASL sont en partenariat depuis 2012, avec une ligne de bouchon 100% liège varois de commercialisé.

Concernant Romain Pons, gérant des entreprises Liège Mélior et Prima Liège (à Fréjus), ce sera entre 50 et 80 tonnes de liège, dont une partie également avec l’ONF. Le liège sera pour l’isolation, mais aussi pour une ligne de bouchon « Liège du Var ».

Enfin pour, Maurice Junqué, le vétéran du liège, la levée sera aux alentours des 40 tonnes, pas d’information par contre concernant son partenaire italien Gavino Palita, qui avait levé l’an dernier 350 tonnes.

Ces acteurs continuent à animer notre territoire, et nos forêts, en attendant des projets de plus grande ampleur sur la filière, projets qui seraient légitime au vu du potentiel.

Photo par Armand Yeker.


Une réponse à “La levée de liège 2020 (point d’étape)”

  1. Cartereau Anaïs dit :

    Article très intéressant ! En espérant une véritable relance pour la filière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *