Isabelle Stagg : un talent à l’état brut

Chaque mois, nous vous présenterons un ou une artiste en lien avec nos événements. Nous allons commencer par Isabelle Stagg.

Dans ses réalisations il y a un air de Cédric Pollet, le photographe talentueux, magnifiant les écorces, et ayant déjà fait un reportage sur le chêne-liège, par le biais de l’ASL Suberaie Varoise.

Isabelle Stagg, c’est un artiste poussant le détail à son paroxysme, comme une obsession, l’obsession du beau, de la pureté, du trait, de la précision.

Mais qui est Isabelle Stagg ?

Isabelle Stagg est une artiste britannique, ayant été diplômé d’un certificat d’art et de Design à l’université de Bristol, désormais installé dans le sud de la France, elle s’inspire de ce qu’elle voit, du cèpe de vigne, au champignon, en passant par le palmier, et bien entendu l’incontournable chêne-liège.

Questions/réponses

D’où t’es venu la passion pour le dessin ?

Dès mon enfance, ça été une découverte visuelle ainsi qu’une exploration créative. Je m’intéressais à l’art et dessinais tous les sujets, des portraits de famille aux natures mortes. Après ma formation en gravure, j’ai gardé et développé cette pratique de « Mark-Making » à l’encre à travers mes dessins.

L’environnement sylvestre Provençal m’inspire à faire des observations approfondies des matières organiques et percevoir les lois et cycles de la nature.

L’art est il une éternelle renaissance ?

Oui, je pense que l’art est une renaissance éternelle mais également une évolution car il se module selon sa propre temporalité. Il se renouvelle grâce à des nouveaux mediums et technologies tout en s’adaptant à un monde social ; il peut ainsi infléchir et modifier notre façon de penser pour mieux agir.

Et ta rencontre avec le chêne-liège ?

La Provence est une région qui possède un patrimoine forestier très important. Le chêne-liège est un pilier méditerranéen qui a une histoire riche. Cet arbre pourvu de qualités m’a souvent impressionné, son aplomb, son écorce aux textures profondes et rugueuses contrastant avec un tronc lisse et coloré. Sa métamorphose pendant les cycles est fascinante, ainsi que sa connexion avec l’homme. Avec mes dessins sur le chêne-liège et sa matière, j’espère susciter l’intérêt au-delà de l’esthétique et d’engager le public à apporter une contribution positive à cette ressource naturelle.

Pour aller plus loin :



Une réponse à “Isabelle Stagg : un talent à l’état brut”

  1. Camille Tridon dit :

    Très belle étude des racines ! Article tout aussi intéressant. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *